cogefar

L'expert-comptable partenaire

243, route de Genas - 69100 Villeurbanne (Lyon)
04 78 53 40 70

Actualités

Grèves SNCF, impact économique

vendredi 22 juin 2018

Une récente étude conjoncturelle de l’Insee publiée en Juin 2018, tente de mesurer l’impact des grèves dans les transports (ferroviaires et aériens) sur l’activité économiques du deuxième trimestre 2018.

D’avril à juin, le mouvement social à la SNCF aura entraîné 36 jours de grève, au rythme de deux jours sur cinq. A Air France, de fin mars à début mai, la grève a représenté une douzaine de journées.

Les données historiques disponibles pour chiffrer l’impact en extrapolant des chiffres connus, sont en l’espèce ceux des grèves de novembre et décembre 1995, dont l’impact avait été de 0,2 points de PIB sur le dernier trimestre 1995. Cet impact constitue un pic qui n’a jamais été égalé lors des épisodes ultérieurs de grèves. Toutefois, il s’agissait alors d’une grève en continu, très suivie, et qui concernait également la RATP. Elle avait eu une forte incidence sur l’activité économique de l’Île de France.

L’impact économique d’une grève est l’addition d’effet directs sur les entreprises concernées (SNCF et Air France) et d’effets indirects sur les entreprises pénalisées (problèmes de transports des biens et des personnes), auxquels il faut retrancher les effets de substitution (par exemple, recours à d’autres moyens de transport).

Concernant les effets indirects, l’Insee appuie une partie de son étude sur les résultats d’une enquête sur le secteur hôtelier. Certes, la vive demande observée dans ce secteur depuis plusieurs trimestres, à marqué le pas en avril 2018. Mais, ce tassement serait principalement attribuable au positionnement du week-end de Pâques et au décalage d’avril à mai de certains jours de vacances.

L’insee attribue au caractère “intermittent” de la grève les effets assez limités au niveau macroéconomique, soulignant qu’au niveau microéconomique, certaines entreprises, dans certains secteurs, avaient pu être plus touchées.

Au final, l’impact serait de l’ordre de 0,1 point de croissance, essentiellement du fait des pertes subies par la SNCF et Air France.

Source: Note de conjoncture française – Juin 2018

Une question?

Laissez-nous vos coordonnées, nous vous contacterons au plus vite

Défiler vers le haut

cogefar

L'expert-comptable partenaire

243, route de Genas - 69100 Villeurbanne (Lyon)
04 78 53 40 70